Αρχική σελίδα

Τρίτη, 26 Νοεμβρίου 2013

Protestation devant le siège de Médecins sans Frontières à Athènes



A l’avis du Conseil d’Administration de Médecins sans Frontières International 

Le vendredi 8 novembre 2013, nous, les travailleurs licenciés non payés de la chaîne de magasins de musique « Metropolis », nous nous sommes rassemblés devant le siège de Médecins sans Frontières à Athènes pour protester contre la participation au Marathon Classique d’Athènes d’un groupe formé par le propriétaire de « Metropolis » (notre ancien employeur), aussi un grand magnat de medias grecs, Andreas Kouris, ainsi que l’équipe de la section grecque de Médecins sans Frontières.
Voici le texte que nous avons distribué aux représentants de Médecins sans Frontières à Athènes et que nous voulons faire connaître à l’administration de l’association internationale, dont le siège est en Suisse, ainsi qu’aux syndicats et unions de travailleurs à travers le monde.        
Athènes, le 8 novembre 2013
 A l’avis de la section grecque de l’association Médecins sans Frontières,   

Aujourd’hui, vendredi 8 novembre 2013, nous sommes au regret de réaliser un rassemblement de protestation devant le siège de MSF à Athènes.  
Nous sommes les travailleurs/euses licenciés/ées de la chaîne de magasins « Metropolis », autrefois puissante. Les deux dernières années, nous luttons, par de manifestations tant que judiciairement, pour le versement de salaires et indemnités que l’entrepreneur Andreas Kouris nous doit et qu’il retient illégalement. Andreas Kouris est par ailleurs le propriétaire du groupe de médias MAD qui est actif en Grèce comme à l’étranger.

   
Il n’y a pas si longtemps, nous avons appris qu’un groupe d’animateurs d’émissions télévisées de MAD se joindra au Marathon Classique d’Athènes qui aura lieu le dimanche 10 novembre, avec l’équipe de MSF d’Athènes, sous le slogan commun « Nous courons ensemble pour la douleur d’autrui ». Il nous a paru extrêmement hypocrite, qu’un employeur, tout en poursuivant et élargissant ses activités commerciales, alors qu’il refuse de payer ses dettes aux travailleurs licenciés, participe à cet événement sportif majeur aux côtés d’une organisation humanitaire, et prétende « courir pour la douleur d’autrui », quant lui-même a provoqué tant de douleur.
       
Considérant que l’entrepreneur Andreas Kouris tente de cette façon de laver son image et à la fois d’étouffer l’affaire, nous avons demandé à la section grecque de MSF de bloquer la participation du groupe MAD au Marathon à leurs côtés.

Les dirigeants de la section grecque de MSF ont refusé d’intervenir en prétendant leur impuissance et leur qualité exclusivement médicale.
   
Nous demandons aux dirigeants de la section grecque de MSF, qui sont les premiers témoins de la misère, de reconsidérer leur politique vis à vis des problèmes qui engendrent à la misère d’un nombre croissant de groupes sociaux et de désigner les causes et les coupables, entendu que le meilleur traitement reste la prévention. Nous demandons de prendre en conscience le fait que la Grèce est au bord d’une crise humanitaire, de laquelle nous serons parmi les premières victimes. De plus, nous demandons à ce que l’administration centrale de l’association de MSF soit informée du rassemblement de protestation que nous réalisons ce même jour à Athènes, afin qu’elle soit en mesure de gérer des situations similaires qui se répéteront dans le future avec de la crise économique qui se répand dans plusieurs pays du monde.
   
Nous sommes convaincus, nous et nos solidaires, que dans cette lutte, l’hypocrisie, sous toutes ses formes est absolument incompatible avec l’humanisme.

Les licenciés/ées des magasins « Metropolis »

Δεν υπάρχουν σχόλια:

Δημοσίευση σχολίου